Stains : détenu depuis plus d’un an sur un balcon, un jeune chien est saisi au profit d’Action Protection Animale.

Sa vie se résumait à ce rebord de fenêtre d’à peine 2m2… Qeros, 1 an et demi, ne pouvait se déplacer que d’une manière : quelques pas pas en avant, quelques pas en arrière.

Son détenteur explique avoir trois enfants et pas de temps pour gérer son chien qu’il a acheté à seulement 2 mois. A l’éducation, il a préféré l’isolement, meilleur moyen selon lui d’avoir « la paix ».

Depuis plus d’un an, Qeros vit reclus dans ces quelques centimètres carré, vivant par procuration la vie de famille qui se déroule sans lui mais juste sous ses yeux, derrière la fenêtre.

Mais sa souffrance ne s’arrête pas là. Il porte une muselière en tissu qui lui comprime tellement la gueule, que son visage est déformé par les gonflements. Son museau présente des cicatrices anciennes et récentes démontrant un port continu de celle-ci. Destinée à l’empêcher d’aboyer, la muselière ne lui permettait même pas de boire ou de manger.

Il est amaigri et sa gamelle est remplie d’excréments. Il patauge dans l’urine. Ses griffes sont très longues, ses coussinets très fins signe qu’il n’a jamais vraiment connu les ballades en extérieur. Aucune stimulation. Il ne connait rien à part l’isolement permanent et la solitude.

Queros est de ceux qui vous brise le cœur. Il a l’innocence et la maladresse d’un chiot qui découvre la vie. Malgré toute cette souffrance, il se révèle extrêmement affectueux et en demande. Il a appris à exister en silence, à être invisible, à attendre que la vie passe autour de lui sans y participer. Qeros est de ceux qui s’excusent d’exister.

Alors dès qu’on s’intéresse à lui, il en est tout étonné et il ne manque pas d’en profiter à coup de langues et de câlins.

Nous lui avons promis qu’il serait désormais heureux et grâce à vous, nous tiendrons notre promesse.

Action Protection Animale a déposé plainte contre son détenteur.

Categories: Actualités