Léo est un survivant. 

Détenu sur un balcon, attaché à une chaine de moins d’un mètre, il n’aurait plus tenu bien longtemps sans notre intervention. 

C’est accompagnée du commissariat d’Aubervilliers que notre équipe découvrira son calvaire.

Léo vivait attaché à moins d’un mètre de chaîne, sans abri, avec pour seul couchage un vieux sac poubelle. Le sol jonché d’urines et d’excréments laisse peu de place au doute.

Squelettique, il a la queue cassée et une rotule déboitée. Les privations ont tant duré que Leo souffre de rachitisme et n’a pas grandi normalement. Il ne pèse plus que 13kg alors qu’il devrait en faire 10 de plus! 

À l’intérieur de l’appartement, nous découvriront une petite femelle de 4 mois, c’est Leia (aujourd’hui adoptée). Elle aussi squelettique, la maltraitance qu’elle a subi ira jusqu’à la mutilation. Ses oreilles ont été coupées. Elle a payé de son physique pour être un faire valoir parfait…

Durant sa garde à vue, leur détentrice, une femme d’une vingtaine d’année expliquera que les oreilles de la chienne ont été coupées « par type rencontré sur whatsapp contre 200euros » …  

Face à ces constats accablant, le parquet décidera de confier les deux chiens à Action Protection Animale pour leur prodiguer les soins dont ils ont tant besoin. 

Si Leïa, la petite chienne mutilée, à vite eu la chance de trouver une famille d’accueil dans l’attente du jugement, Léo n’a pas eu cette chance. Nous faisons appel à vous aujourd’hui pour qu’enfin il puisse débuter le reste de sa vie.

Cet adorable chien ne connaît pas grand chose. Sa famille de circonstance a su lui redonner confiance mais il aura besoin d’être compris, respecté pour devenir enfin lui même. 

Nous recherchons pour lui une famille capable de lui offrir un cadre tout en douceur, patiente, qui comprendra ses craintes et lui offrira les repères dont il a besoin. 

Nous vous invitons à envoyer un mail de présentation (avec votre numéro de téléphone) : protection.animale@actionprotectionanimale.com

Vraie petite pile électrique, plein d’amour et de potentiel, Léo ne demande qu’à aimer et à l’être en retour.  

Ensemble, faisons en sorte qu’à son tour, il trouve la famille d’accueil qui lui permettra de se reconstruire.

Action Protection Animale a déposé plainte pour abandon volontaire et la mise en cause sera jugé prochainement.

Categories: Actualités