C’est suite à un signalement très inquiétant que nous sommes intervenus.

Les mots parlent d’eux-mêmes lors du signalement que nous avons reçu : « un chien squelettique à l’article de la mort ». Nous nous rendons en urgence sur la commune de Louviers.

Un silence fantomatique couvre le jardin, nous le pensons vide. Mais finalement apparaissent sous nos yeux deux chiens d’un calme qui reflète davantage des âmes éteintes qu’une tranquillité d’esprit. Au sein de ce lieu oublié mais pourtant habité par une famille, Il y a Junior, un chien de race Rottweiler et un Shitzu que nous avons nommé Falkor.

La maigreur de Junior est choquante, on ne lui donne pas d’âge mais il a en réalité 5 ans. Chacun de ses os nous apparaissent, son visage est tellement creusé qu’il en a perdu la carrure du Rottweiler. Selon le voisinage, Junior serait laissé à l’abandon nuit et jour dehors sans abri depuis des années. Il survit comme il peut. Heureusement pour lui, deux voisines s’inquiètent, et le nourrissent en cachette comme elles le peuvent. Le vétérinaire nous confirmera par la suite que Junior est non seulement cachectique mais qu’il souffre également de déshydratation profonde et d’une forte anémie avec conséquence sur son cœur.

Junior est assis, il nous regarde, il attend, il ne comprend pas. En réalité, il n’attend plus rien. Les années sont passées et les espoirs fondés ne serait-ce que d’une attention, d’une main réconfortante se sont évaporés. Junior ne pèse plus que 15,5 kg quand nous le récupérons. Pour autant, Junior est lourd de gentillesse et se révèlera être en grande demande d’affection. Après, une caresse, puis des câlins et quelques friandises, Junior s’éveille. Tellement qu’au cours de l’intervention, lorsque nous discutons avec une voisine à quelques mètres de son portail, nous sommes rejoints par Junior qui a escaladé le grillage jusqu’à s’en ouvrir les coussinets pour nous rejoindre. Junior avait compris que nous étions là pour lui, il ne voulait plus nous quitter.

Aux côtés de Junior, son petit compagnon de galère nous inquiète également. Il s’agit de Falkor. Au début nous dit-on, ce dernier aurait eu une vie à l’intérieur de la maison car il serait « le chien de la femme » puis petit à petit les voisins ont constatés qu’il subissait le même traitement que Junior. Ce qui sera confirmé par l’état physique de Falkor, en effet, les poils sont trompeurs car lorsque nous le récupérons, il s’agit d’un chien maigre et fortement parasités. Sans aucun doute, Falkor, était destiné au même sort que celui de Junior. Il était, aujourd’hui, un chien oublié et livré à lui-même. 

L’indifférence et l’abandon du détenteur envers ses chiens sont délibérés, Action Protection Animale a donc porté plainte pour abandon volontaire et mauvais traitement.

Junior est dans notre refuge partenaire « Les amis des bêtes » à Aix-les-Bains. Falkor est en famille d’accueil.

Categories: Actualités