Une chienne et un chiot saisis dans le 14ème arrondissement de Paris. 

C’est à la suite d’une interpellation pour braquage à main armée que le commissariat fait la découverte de deux chiens enfermés dans une pièce sans la moindre lumière, le sol est jonché d’excréments. Du papier toilette étalé de manière hasardeuse pour tenter d’éponger mais les flaques d’urines sont gigantesques. 

Les murs sont rongés par l’ennui et la détresse. La pièce empeste.

Pourtant, en son sein, une femelle et son dernier petit survivent. Faisant de cet environnement une normalité qu’ils sont obligés de subir, ce sont des regards de peurs et d’incompréhension qui se lisent. 

Une histoire qui se répète et qui se répètera : une mère porteuse pour qui les portées se sont enchaînées. Des chiots arrachés et vendus au meilleur prix au premier venu.

Acheté sur Instagram, sur le Bon Coin, sur Snapchat, ou via « un ami qui a fait des petits à sa femelle ». Souvent les gens oublient qu’une portée n’est pas composée de leur seul animal ! 

Le sort de votre chien ne peut être isolé et détaché de la chaîne d’évènements qui en découle : en l’occurrence un chiot blessé, affamé, une chienne épuisée, sous-alimentée, tous deux reclus dans des conditions ignobles.

C’est cette litanie de souffrances produites par appât du gain, par absence de la moindre réflexion sur la conséquence de ses actes, par le mépris de la vie animale perçue comme un objet de production à utiliser jusqu’à épuisement avant de s’en débarrasser, ce sont ces pratiques avilissantes qu’Action Protection Animale condamne dans leur ensemble en sauvant aujourd’hui ces deux chiens !

Une plainte a été déposé contre leur détenteur.

Categories: Actualités