SAÏKO

Enfermé dans une maison vide depuis des mois, il a été secouru par Action Protection Animale.

Encore un animal qui fait les frais de l’égoïsme d’une détentrice totalement irresponsable.

A à peine un an, Saïko survivait seul, dans une habitation vide de tout occupant. Prisonniers de ces 4 murs, il était contraint d’évoluer dans ses déjections et urines accumulées depuis des mois !

Selon sa détentrice, elle aurait déménagé et ne pouvait pas prendre Saïko. Mais elle assure qu’elle l’aime et s’en occupe très bien. D’ailleurs elle affirme qu’il n’est là que depuis quelques jours … Version contredire par les dizaines de kilos d’excréments accumulés depuis des mois et les témoignages des témoins…

En réalité, Saïko a grandi seul, sans stimulation, dans ses déjections et dans une atmosphère irrespirable. Sa détentrice passait lui déposer des croquettes de temps à autre et c’est tout. Elle ne le sortait pas et n’a même jamais pris la peine de nettoyer le lieu de vie de son animal. Drôle de manière d’aimer…

Saïko a bien essayé de s’enfuir, les traces de griffures sous les fenêtres en témoignent, mais il a repidement compris qu’il n’y parviendrait pas seul…

C’est finalement les enquêteurs d’action Protection Animale qui viendront le délivrer avec le commissariat local.

Il faudra quelques instants pour casser la porte face à un Saïko apeuré qui ne comprends pas ce qui se passe. Mais en gentil chien qu’il est, il ne cherchera pas à défendre « sa » maison. Il finira par accepter timidement que nous lui passions une laisse puis fera éclater sa joie de pouvoir ENFIN sortir de la.

Pas 1cm de l’habitation n’était épargné par les déjections et il avait pour seule compagnie deux gamelles tristement vides. Mais désormais son calvaires est terminé. Saïko a rejoint les protégés d’Action Protection Animale qui a déposé plainte et sa propriétaire sera jugée prochainement. Dans l’attente de son jugement, nous lui recherchons une famille qui aura à cœur de rattraper le temps perdu dans cette misérable geôle car Saïko a énormément d’amour à donner mais aussi de temps à rattraper.

Categories: Actualités