Paris : un chien violemment battu puis traîné inconscient sur la voie publique.

Ce sont des témoins, horrifiés par cette scène abominable, qui ont appelé la police. 


Sur place, l’équipage du 18eme arrondissement retrouve rapidement la trace de l’auteur des violences et fait appel à action protection animale afin de le prendre en charge et de déposer plainte.


Mais malheureusement, il est trop tard pour le pauvre cairn terrier. Il est mort des suites des violences subies, dans des souffrances insupportables.
Lors de la découverte de l’animal au domicile du mis en cause, notre équipe d’intervention constatera immédiatement qu’au delà des coups qui l’ont tué, ce chien vivait dans des conditions ignobles. Urines et excréments jonchent le sol. Une cage est présente dans laquelle il était habituellement détenu.
Ses griffes sont très longues et des plaies d’escarre couvre son corps.
Une hernie périnéale avec rétroflexion de la vessie est si grosse qu’il était dans l’impossibilité d’uriner normalement


Il présente également une plaie d’automutilation sur le ventre au niveau de la hernie. Une nécrose de l’ensemble du rectum et du colon jusqu’à voir à l’œil du pue en sortir. 


La vie de ce chien n’a été que douleur et maltraitance. Il est mort comme il a vécu. Dans la souffrance et l’indifférence. 


Insupportable pour notre équipe qui s’est promis, à défaut d’avoir pu le sauver, que son détenteur répondra de ses actes.
Placé en garde à vue, l’homme de 70ans devait être jugé prochainement.
Nous nous en assurerons.

Categories: Actualités