Il avait été surpris en train de battre violemment son chat.

Le pauvre animal avait été récupéré par @30millionsdamis.

Remisé dans le placard du domicile, attaché, trempé, il était devenu le véritable souffre douleur de son propriétaire.

L’individu a été jugé en fin de semaine dernière devant le tribunal correctionnel d’Évry.

APA, partie civile sur ce dossier, s’est battu pour obtenir une sanction à la hauteur des faits.

Finalement, il écopera de 4 mois de prison avec sursis, d’une mise à l’épreuve, avec confiscation définitive de son chat et l’interdiction de détenir des animaux pendant 5 ans avec des dommages et intérêts à verser.



https://www.instagram.com/p/CEwvwtpFYJn/
Categories: Actualités