Val d’Oise : ils égorgent clandestinement un cochon et tentent de dissimuler le second pour le tuer plus tard.

Ce sont des hurlements à glacer le sang et résonnants dans toute la ville qui ont poussé les agents à se rendre dans un camps de Roms de Goussainville ce mardi.

Sur place, ils découvrent une véritable scène d’horreur.

Un pauvre cochon encore conscient gît au sol, baignant dans son sang. Plusieurs hommes le maintiennent au sol tandis qu’un autre lui assène de multiples coups de couteau en pleine gorge.

L’animal hurle, souffre, se débat. Cela fait plusieurs minutes déjà qu’il agonise. L’horreur absolue.

Dissimulée dans un camion à côté, une jeune truie affolée appelle à l’aide. Elle a entendu tout ce qui se passait. Elle est terrifiée.

Blessé à mort, le mâle pousse un dernier râle sous leurs yeux, victime de la cruauté humaine. 

Les protagonistes sont immédiatement interpellés et placés en garde à vue.

Reste à savoir quoi faire de cette truie, que les mis en cause ont tenté de dissimuler, et qui une fois libérée, tourne autour du corps de son congénère en essayant de le réveiller.

Un crève coeur pour Walid, agent territorial de la municipalité qui est arrivé le premier sur place.

Peu de gens auraient montré tant de compassion à l’égard d’un cochon. Mais moins encore auraient eu le courage de lui porter secours comme il l’a fait.

Et pourtant… Walid n’a pas hésité une seconde à s’interposer.

Anne-Claire (Présidente APA) et Walid le héros !

Tout comme il n’a pas hésité à rassurer cet animal terrorisé, ni à lui aménagé un coin pour elle le temps pour Action Protection Animale, au profit de qui l’animal est saisi, de trouver une solution d’accueil.

Après 48h passé avec son héros, notre survivante renommée « Wallita » , à rejoint un lieu d’accueil avec la précieuse aide de l’OABA !

Totalement en confiance auprès de son protecteur, elle montera d’elle même dans le camion simplement guidée par sa voix, comme si elle savait qu’une vie meilleure s’offrait à elle.

Un immense merci à Walid pour sa compassion, et à l’OABA pour l’avoir accueilli. Grâce à cette belle chaîne de solidarité, « Wallita » n’aura plus jamais peur et finira ses jours heureuse.

Categories: Actualités