Choisy le roi: Il tabasse son chien avec une violence inouïe, un homme placé en garde à vue, ses 3 chiens saisis au profit d’Action Protection Animale qui dépose plainte – vidéo

La vidéo que nous avons reçu est difficilement soutenable, même pour des équipes pourtant rodées aux maltraitance les plus sévères. 
La scène se déroule ce dimanche soir, dans une résidence de Choisy le Roi. Alertés par des hurlements de chiens émanant d’un appartement, les voisins du mis en cause sont témoins d’une scène d’une violence qui dépasse l’entendement.
Un homme d’une trentaine d’année vient de jeter son chien, un croisé dogue, sur le pallier. Le chien semble terrifié. Prostré dans un angle, il halète fortement signe d’un stress intense et se recroqueville sur lui même.
L’homme rentre chez lui, s’empare d’une laisse, la passe autour du cou de l’animal immobile. Puis il pend le pauvre chien par le cou et le secoue violemment. Il lui assène de nombreux coups de pieds sur la tête et le corps. Le chien ne peut pas fuir et ne se défend même pas. La violence des coups est telle qu’ils font résonner tout l’étage tandis que le chien ne hurle même plus. 
Incontrôlable, l’homme le matraque à coups de poings, de pieds. Rien ne l’arrête, pas même les cris des voisins.  Son déchaînement de violence s’étendra sur près de 2 minutes. 
Prévenue par le voisinage, un équipage du commissariat de Choisy le roi se rend rapidement sur place. 
Les agents de police constateront les traces de sang, preuves de la violence de cette scène mais ils se heurteront à une porte close, l’auteur de ses sévices refusant de leur ouvrir. 

Ils attendront donc discrètement en bas de bâtiment jusqu’à ce que l’homme finisse pas sortir, ce qui leur permettra de l’interpeller. 
Le chien victime des violences est dans un état lamentable mais il est vivant. Encore ensanglanté, la tête déformée par les ecchymoses, des plaies au visage, il est manifestement terrorisé par son détenteur et il est facile de comprendre pourquoi. 
Avec lui, deux autres chiens, des molosses type bully XL. Visiblement, eux aussi ont subit la violence du mis en cause par le passé car ils montrent des signes de fractures anciennes et des boiteries. 
L’enquête montrera que les faits de violences avaient été signalés depuis 2019 par les voisins. Mais les faits n’avaient à l’époque pas été poursuivis par le parquet malgré de nombreux audio sans équivoques. 
Les 3 chiens ont été immédiatement saisis au profit d’Action Protection Animale tandis que l’homme est placé en garde à vue. 
Actuellement toujours en garde à vue, le mis en cause doit être déféré ce soir devant un magistrat qui décidera de la suite à donner à cette terrible affaire. 

Action Protection Animale a bien entendu déposé plainte pour acte de cruauté, délit passible de 2 ans de prison et de 30 000e d’amende. 
Les 3 chiens sont quant à eux hors de danger, et bénéficient auprès de nos équipes de tous les soins dont ils ont cruellement besoin. Extrêmement craintifs, ce sont des animaux totalement inhibés qui n’osent pas faire un pas tant ils ont peur d’être battus. Il leur faudra du temps pour refaire confiance, mais avec du respect et de la patience, ils comprendront vite que le pire est désormais derrière eux. 
Attention, la vidéo en ci-dessous est particulièrement difficile à regarder.

Categories: Actualités