Bobigny : un chiot détenu enfermé depuis des mois dans une pièce saisi au profit d’Action Protection Animale.

Il n’a que 5 mois, et il ne connaît que les 4 murs desquels il vit prisonnier depuis son arrivée dans cette famille.

Sans surprise, la pièce en question est un véritable capharnaüm, jonché de détritus et d’excréments.

Lors de son sauvetage, le fils déclarera ne pas être revenu au domicile pour s’occuper du chien depuis 4 jours. Quant à la mère, cette dernière déclare ne jamais avoir ramassé les excréments et urines depuis qu’ils ont placé le chien dans sa prison soit plus de 3 mois !

Cette pièce pestilentielle est jonchée d’excréments, le matelas est imbibé d’urine.

Ce jeune chien n’a pas foulé l’extérieur depuis si longtemps. Détenu prisonnier entre ces 4 murs… Un début de vie déjà si difficile et éprouvant !

Ses conditions de vie vont de paire avec un état de maigreur cachectique et une importante déshydratation.

Une pulsion, on prend un chien, on le laisse en dépôt sans aucune intention ni envie de s’en occuper: pourquoi prendre un chien pour l’ignorer et l’enfermer dans une vie de souffrance ?

Action Protection Animale a porté plainte pour acte de cruauté et notre nouveau protégé se remet de ses émotions sans un de nos refuges partenaires ou enfin, il peut courir, jouer, s’ébattre et manger à sa faim.

Categories: Actualités