Alerte chaleur ! La règle est simple : « Pas de chien enfermé en voiture ». Les recommandations de Action Protection Animale !

La chaleur et le soleil s’installent… Chaque année pendant cette saison, les associations reçoivent des centaines d’appels de signalements d’animaux enfermés par fortes chaleurs. Des dizaines de chiens décèdent. Lors de ce premier week-end de juin, Action Protection Animale a reçu plusieurs signalements de cas.

La règle est simple : « PAS DE CHIEN ENFERMÉ EN VOITURE ».

Nous vous partageons la marche à suivre si vous êtes témoins de la détresse d’un animal enfermé dans une voiture :

  • S’assurer que l’animal est réellement en détresse (halètement et agitation).
  • Composez immédiatement le 17 afin de faire constater les faits et procéder à l’ouverture du véhicule (tout en restant sur place jusqu’à l’arrivée des forces de l’ordre). Vous pouvez également appeler le 18 pour demander une intervention des pompiers.
  • Aviser Action Protection Animale (pour une éventuelle plainte contre le propriétaire, des soins, et la prise en charge de l’animal)
  • Si la police/gendarmerie tarde à venir et que l’animal est en réelle souffrance, il faut demander à deux témoins de rester avec vous. Et vous brisez la vitre ! Prévenez les forces de l’ordre de l’urgence et du fait que l’animal est manifestement en train de succomber et que vous allez casser la vitre, puis faites le accompagné des deux témoins qui doivent vous assister jusqu’à l’arrivée des secours.
  • Sortir l’animal et l’installer à l’ombre, l’abreuver, et faire baisser sa température doucement à l’aide d’un tissu mouillé.
  • À l’arrivée de la police/gendarmerie, il faut expliquer les faits, assisté de vos deux témoins.

Qu’est-ce que « l’état de nécessité » ?

N’est pas pénalement répréhensible « la personne qui, face à un danger actuel ou imminent qui menace elle-même, autrui, ou un bien, accomplit un acte nécessaire à la sauvegarde de la personne ou du bien, sauf s’il y a disproportion entre les moyens employés et la gravité de la menace » (extrait de l’article 122-7 du Code pénal).

Categories: Actualités